La transformation digitale vu par un expert de Digital Savoie

Quelques mots sur un terme que tout le monde connait mais que peu de monde maîtrise vraiment.

Il n’est pas évident, en effet, de s’y retrouver dans le flot d’informations circulant sur la transformation (aussi appelée transition) digital.

Voici quelques points d’éclaircissement sur le sujet.

Transformation digitale ou numérique ?

Il peut y avoir débat sur la bonne expression à utiliser pour décrire l’évolution qui se passe au sein des entreprises à l’heure du numérique.

D’un côté le terme digital, emprunté à l’anglais, qui « sonne » et « buzz ». De l’autre le numérique, francophone, plus accessible et plus accepté dans les conversations.

Alors y-aurait-il un terme pour les initiés et un pour les novices ? Pas si simple que cela. Car on parle aussi de transformation ou de transition.

Dans les deux cas l’objectif est de faire comprendre le mouvement, l’évolution en cours. La transformation est claire, mais peut effrayer : ça va changer ! La transition est douce : nous sommes en transit pour quelque part… mais où ?

Il est alors simple de faire preuve de bon sens : quel est le terme le plus utilisé ? Pour cela nous avons fait une recherche sur Google Trends dont voici la synthèse. Nous pouvons voir que c’est la transformation digitale qui est le terme le plus recherché, suivi de la transformation numérique puis de la transition numérique et enfin de la transition digitale. Intéressant de voir le gap qui existe entre l’expression phare et les autres.

L’élément clé est surtout d’apprécier la croissance de ces termes depuis 2014 et la progression constante depuis.

L’état d’esprit est une des clés de la transformation digitale

La transformation digitale n’est pas une question d’outil mais d’état d’esprit, une capacité à voir le monde autrement et à revoir son mode d’organisation

Philippe le Magueresse, directeur général adjoint d’Opinionway, s’appuie sur le baromètre de la transformation numérique des PME et des ETI présenté en juin dernier aux Big Boss Summer Edition, pour affirmer que l’état d’esprit est le facteur clé pour lancer une transition numérique.

Cela vient appuyer notre croyance selon laquelle l’acculturation aux outils numériques mais aussi à leur philosophie est un élément clé d’une transition numérique réussie en PME ou TPE.

En effet, la transition digitale apporte plus souvent des changements de méthodes et de process interne que de changements dans les services et produits de l’entreprise. Il doit, dès lors, y avoir un management à mettre en place pour faciliter le changement et contrer, justement, l’état d’esprit négatif qui peut être installé.

Pour cela le travail collaboratif et la co-construction de l’entreprise « future » permet de mobiliser toutes les forces et de faciliter l’acceptation de la transition.

Cette étude indique également un élément intéressant : les salariés consacrent plus de temps à leurs activités personnelles au travail (dans 54% des entreprise interrogées) mais l’inverse est également vrai car 58% des entreprises disent que leurs salariés consacrent du temps à leur travail durant leur temps libre.

La synthèse du baromètre est disponible ci-dessous et la présentation globale sur le site d’Opinion Way.

Le dirigeant est lui, l’homme-clé de la transition digitale

Au cours d’un entretien à Forbes Alexandre Jubien place le dirigeant d’entreprise au centre de la transformation digitale de sa structure. Il s’appuie pour cela sur son expérience au sein de Deezer et Viadeo mais aussi sur ses interventions en entreprise pour poser un diagnostic pragmatique et juste sur la situation des entreprises françaises.

86% des dirigeants disent souffrir de manque d’information opérationnelles et se sentent perdus face à un manque d’informations concrètes.

Ce chiffre issu du baromètre roomn illustre le fait que les dirigeants sont face à une situation de flou quand aux choix à faire pour leur société. L’avis d’Alexandre Jubien est que la multiplication des buzz et tendances techno qui contribuent à créer une situation difficile à analyser.

En effet, comment détecter la nouvelle technologie, ou le nouveau service qui va à la fois être une opportunité pour son entreprise mais sera aussi pérenne pour assurer les investissements ?

Le pilote de la transformation devrait être le PDG !

Cette citation d’Oussam Ammar de The Family (fond d’investissment en startup) est reprise dans l’article pour expliquer que malgré les nouveaux rôles qui émergent au sein des entreprises : Digital Chief Officer, responsable de l’innovation, directeur du changement … c’est au dirigeant d’impulser la transition numérique.

News Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *